AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gagner des P+, JEUX N°3: Art

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Mer 19 Juil 2006 - 22:35

Nouvelle oeuvre:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
betty44
ELEVE CONFIRME(E)
ELEVE CONFIRME(E)


Nombre de messages : 93
Age : 66
Localisation : GRANDCHAMP DES FONTAINES (44)
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Jeu 20 Juil 2006 - 9:17

LA PERSISTANCE DE LA MEMOIRE - 1931

Salvador Domingo Felipe Jacinto Dalí Domenech, connu sous le nom de Salvador Dalí, (11 mai 1904 - 23 janvier 1989) était un peintre surréaliste. Il est né et mort à Figueres en Catalogne (Espagne) où il créa d'ailleurs son propre musée en 1974, le Teatre-Museu Gala Salvador Dalí.

peintre et graveur espagnol, l’une des personnalités les plus extravagantes de l’art du XXe siècle.



Art moderne
Peinture (Allégorie)

Matériaux : Peinture à l'huile sur toile

Date : 1931

En relation avec : La Mémoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Jeu 20 Juil 2006 - 9:40

Bonne réponse


2+1pts pour Betty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Jeu 20 Juil 2006 - 9:43

Nouvelle oeuvre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amel17
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 74
Age : 32
Localisation : Pas-De-Calais
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Jeu 20 Juil 2006 - 13:52

les MENINES DE VELASQUEZ, DIEGO
Les Ménines, connue également sous le nom La famille de Philippe IV, est l'une des peintures les plus célèbres de Diego Vélasquez. Le tableau est présenté au Musée du Prado de Madrid.


Achevée en 1656, elle représente l'infante Marguerite, fille de Philippe IV, Marianne d'Autriche et leurs dames d'honneur. Au fond de la pièce apparaît le couple royal dans le reflet d'un miroir (on pensera au miroir convexe se trouvant sur le mur du fond dans le tableau Les époux Arnolfini de Jan van Eyck). À la gauche du tableau, Vélasquez s'est représenté peignant.

En fait, le tableau représente une scène familière aux cours européennes. Vélasquez, en tant que peintre officiel de la cour d'Espagne, était tenu de réaliser des portraits de la famille royale. Et c'est ce qu'il tente de figurer dans ce tableau tout y intégrant le spectateur du tableau en tant que sujet et observateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
betty44
ELEVE CONFIRME(E)
ELEVE CONFIRME(E)


Nombre de messages : 93
Age : 66
Localisation : GRANDCHAMP DES FONTAINES (44)
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Jeu 20 Juil 2006 - 14:46

Je m'incline, bravo à toi AMEL car c'est la bonne réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Jeu 20 Juil 2006 - 21:49

Bien joué!!

Réponse exacte..


2+1pts Pour AMEL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Jeu 20 Juil 2006 - 22:07

Nouvelle oeuvre:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
betty44
ELEVE CONFIRME(E)
ELEVE CONFIRME(E)


Nombre de messages : 93
Age : 66
Localisation : GRANDCHAMP DES FONTAINES (44)
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Jeu 20 Juil 2006 - 23:42

L'homme au chapeau melon (1964)


René Magritte, peintre belge du mouvement surréaliste, est né le 21 novembre 1898 à Lessines (Wallonie), et mort le 15 août 1967 à Bruxelles.

Peintre de la métaphysique et du surréel, il a traité les évidences avec un humour corrosif, façon de saper le fondement des choses et l'esprit de sérieux. Il s'est glissé entre les choses et leur représentation, les images et les mots. Au lieu d'inventer des techniques, Magritte a préféré aller au fond des choses, user de la peinture qui devient l'instrument d'une connaissance inséparable du mystère

Peintre, écrivain, penseur, joueur d'échecs, graphiste, publicitaire, antifasciste, mordu de musique classique, lecteur avide de romans policiers... Qui est réellement l'homme au chapeau melon ? Maître de l'illusion d'optique, le surréaliste René Magritte entraîne le spectateur dans un univers symbolique, étrange et mystérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Ven 21 Juil 2006 - 12:40

Bonne réponse...


2+1pts pour BETTY !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Ven 21 Juil 2006 - 12:45

Nouvelle oeuvre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amel17
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 74
Age : 32
Localisation : Pas-De-Calais
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Ven 21 Juil 2006 - 13:31

deux tahitiennes de paul GAUGUIN (Paul Gauguin de 1848-1903)
Gauguin - Les seins aux fleurs rouges -1899-moma new york


La grâce calme de l'attitude, la noblesse mesurée du geste, la gravité de porteuse d'offrandes de ces Tahitiennes s'expriment par l'admirable cadence des verticales, des horizontales, la douceur des courbes unissant l'instinctive force du primitif à la plus pure tradition de la peinture française. Jamais peut-être Gauguin n'a atteint une maîtrise aussi parfaite de son art pour exprimer cette harmonie particulière, cette " rigidité statuaire " des femmes maories, qui, à défaut de beauté traditionnelle, ont, écrivait-il, " un je ne sais quoi d'ancien, d 'auguste, de religieux dans le rythme de leurs gestes, dans leur immobilité rare. Dans des yeux qui rêvent, la surface trouble d' une énigme insondable ".

Juin 1891 : Paul Gauguin arrive pouGauguin - la première fois à Tahiti où il pense retrouver une vie sauvage et libre loin des artifices de la civilisation. En septembre, il loue une maison indigène près de Mataiea, un village à 45 km de Papeete. En onze mois de travail, il peint 44 toiles.


Gauguin aborde la peinture en amateur avec des toiles impressionnistes. Par la suite il tente d’énoncer les principes du « synthétisme » fondé sur des formes simplifiées, massives et des couleurs cloisonnées à la façon vitrail.

Dans le cadre de l’Exposition universelle de 1889, il expose au café Volpini quelques toiles qui soulèvent l’enthousiasme de plusieurs jeunes peintres qui le suivent en Bretagne et qui forment ce que l’on a appelé depuis l’école de Pont-Aven. C’est là que Gauguin peint quelque-uns de ses chefs d’œuvre où il exprime avec des couleurs franches et un dépouillement particulièrement expressif, sa vision synthétique du monde.

C’est une vision presque mystique qu’incarnent ces deux jeunes tahitiennes. Elles sont à demi nues, nous regardent avec douceur, comme si les offrandes de fruits et fleurs qu’elles portaient nous étaient adressées. Elles sont enveloppées de tissus qui ressemblent plus à des drapés qu’à des pareos tahitiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Ven 21 Juil 2006 - 21:47

En effet la réponse est bien les seines aux fleurs rouges...

bravo Amel..

2+1pts pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Ven 21 Juil 2006 - 21:51

nouvelle oeuvre photographique cette fois... elle est très connue..



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bipbip1965
Admin
Admin


Nombre de messages : 137
Age : 53
Localisation : cuers
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Ven 21 Juil 2006 - 22:46

Auteur : Robert Doisneau
Légende : Le baîser de l'hotel de ville, Paris IV - 1950
ROBERT DOISNEAU (1912-1994)

1912.
14 avril, naissance à Gentilly (Val-de-Marne).

1926 à 1929.
Etudes à l'école Estienne à Paris. Obtient un diplôme de graveur-lithographe.

1930.
Dessinateur de lettres et formation empirique de photographe pharmaceutique' à l’Atelier Ulman.


1931.
Opérateur d'André Vigneau.
1932.
Vente de son premier reportage à 'Excelsior' (le marché aux Puces). "Deux pages d'images photographiques qui donnaient à ce journal foncièrement bien-pensant un aspect futuriste."

1934 à 1939.
Photographe industriel aux usines Renault à Boulogne-Billancourt d'où il est licencié pour "retards répétés. "

1939.
Rencontre Charles Rado, fondateur de l'Agence Rapho. Devient photographe-illustrateur indépendant.
Première commande : un reportage de la descente de la Haute Dordogne en canoë, interrompu par la déclaration de guerre.

1942.
Rencontre Maximilien Vox. Illustre son premier livre "Les nouveaux destins de l'intelligence française", sur le monde scientifique.

1944.
Rencontre Maurice Baquet.

1945.
Rencontre Pierre Betz et commence une série de reportages pour la revue "Le Point." Rencontre Blaise Cendrars à Aix-en-Provence. Rencontre Cartier-Bresson

1946.
Rencontre Raymond Grosset, rentre à l'Agence Rapho. Rencontre Pierre Couriade, reportages pour l'hebdomadaire "Action. "
Voyage en Yougoslavie, reportage pour le magazine "Regards."

1947.
Rencontre Jacques Prévert et Robert Giraud. Prix Kodak.

1949 à 1951.
Contrat avec le magazine "Vogue."

1956.
Prix Niepce.

1960.
Voyage aux USA : New-York, Los Angeles, Hollywood.

1968.
Reportage en U.R.S.S. pour le magazine "La Vie Ouvrière."

1971.
Tour de France des musées régionaux avec Jacques Dubois et Roger Lecotté.

1973.
François Porcile réalise un court métrage intitulé "Le Paris de Robert Doisneau."

1975.
Invité aux Rencontres d'Arles.

1979.
Film "3 jours, 3 photographes" de F. Moscowitz avec Jean-Loup Sieff et Bruno Barbey.

1981.
Film "Poète et Piéton" de François Porcile.

1983.
Grand Prix national de la photographie. Rencontre Sabine Azéma sur le tournage du film de Bertrand Tavernier "Un dimanche à la campagne".

1984.
Participe à la mission photographique de la DATAR sur le thème "Nouveaux paysages urbains. "

1985.
Réalise des portraits de personnalités pour le magazine "Femme."
Participe au colloque Atget au Collège de France.

1986.
Premier film vidéo pour Antenne 2. Prix Balzac.

1989.
Rencontre François Cavanna.

1990.
Audiovisuel "Contacts" diffusé par La Sept et FR3, coproduction CNP / La Sept / RIFF production.

1991.
Rencontre Daniel Pennac.

1992.
Film réalisé par Sabine Azéma "Bonjour Monsieur Doisneau" pour fêter ses 80 ans.
Fête à la "Maison Robert Doisneau" à Gentilly sa ville natale.
Film d’Alexan/Doisneau, "Questions de lumières".

1993.
Film réalisé par P. Cazals "Doisneau des villes, Doisneau des champs."
Réalise un court-métrage en vidéo "Les visiteurs du square."

1994.
Robert Doisneau est décédé le 1ier avril à Paris.

Robert Doisneau a publié ses photographies dans de nombreuses revues : "Caractères", "Fortune", "Life", "Match", "Picture Post", "Plaisir de France", "Point de Vue", "Réalités", "Regards", "La Vie Ouvrière".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Sam 22 Juil 2006 - 1:58

Bravo à Bipbip

2+1pts à toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Sam 22 Juil 2006 - 13:47

Nouvelle oeuvre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefisamaya
DEBUTANT
DEBUTANT


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : landes
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: jeux nr 3   Sam 22 Juil 2006 - 15:19

La Naissance de Vénus, Sandro Botticelli


La Renaissance est en plein essor à la fin de ce XVe siècle où les arts italiens redécouvrent une Antiquité disparue après mille ans d'obscurité. Botticelli reprend ici un thème provenant d'écrits antiques que l'on relit sous un éclairage nouveau, détaché de la vision chrétienne. Les peintres s'inspiraient de recueils rassemblant les mythes antiques ce qui leur donnait un large éventail de choix. Comme le veut la mythologie, Venus (Aphrodite en Grec) naît de la mer où les organes génitaux de son père, Ouranos, mutilé par son fils, tombent, d'où l'arrière plan largement déployée vers l'horizon. Placée au centre, mise en valeur par le travail de la lumière, la déesse est prise en main par les personnages qui sont à ses côtés. A gauche, sont placés Zéphyr et sa femme, les corps entrelacés accentués par la couleur verte des ailes du Dieu et la cape de la nymphe ainsi qu'une Heure à droite (l'une des filles de Zeus, ici la déesse du printemps).

L'inspiration antique ne se limite pas au choix du thème mais s'étend à la représentation des dieux que l'on veut peindre selon leurs traits originaux, en restituant leur grâce et leur gloire. Ici la légèreté des personnages est visible au fait qu'ils semblent ignorer les lois de la pesanteur. Zéphyr pousse de son souffle Vénus vers l'Heure qui s'apprête à rompre une nudité toute relative puisque la déesse cache déjà les parties essentielles. Les cheveux au vent, les fleurs volantes, tout accentue cette impression de légèreté. Vénus représente la perfection de la beauté et appelle le spectateur à la regarder comme telle, beauté du corps, beauté de ce qu'elle représente, l'amour, entre les hommes mais aussi envers Dieu, le tableau est porteur d'un message universel.







Epoque : 1485

Lieu : Florence, Galerie des Offices
Nature :Huile sur toile, scène mythologique
Auteur : Sandro Botticelli (1445-1510)
Retour à la liste des oeuvres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefisamaya
DEBUTANT
DEBUTANT


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : landes
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: jeux nr 3   Sam 22 Juil 2006 - 15:23

SANDRO BOTTICELLI



(1445- 1510)



Biographie.

Né à Florence (Italie) entre mars 1444 et 1445, Alessandro ou Sandro Filipepi dit Botticelli passa toute sa vie à Florence. Son père tanneur de son état avait plusieurs fils, quatre d'après sa déclaration au cadastre!

Vers 1460, il entre dans l'atelier de Fra Filippo Lippi, moine et peintre très réputé à Florence principalement pour ses peintures religieuses. Là, Sandro travaille auprès d'autres artistes tels Antonio del Pollaiuolo et Andrea del Verrocchio, qui influenceront sa technique de la ligne.

A cette époque, les artistes apprennent différentes sortes d'art en dehors de la peinture, tels que l'orfèvrerie, la ciselure, la gravure, les émaux. Ceux- ci exigeaient une grande maîtrise et une précision dans les ornements et le traçage des contours.

En 1466, il peint une " Vierge à l'enfant et un ange" dans l'atelier de Lippi, puis sur le même thème différentes vierges telles que " La Vierge de la Loggia" et "La Vierge à l'enfant, les deux anges et Jean- Baptiste" commandes faites par différentes familles de la ville.

Ces techniques marqueront sa formation jusqu'en 1467 ( date du départ de Filippo Lippi ). Son père achète une maison à Florence Via della Porcellanna près de l'Eglise Ognissanti, c'est là qu'il installera son atelier à partir de 1470.

En 1468, il achève " Adoration des Rois Mages" où il doit quitter le cadre intimiste des peintures pieuses pour une technique plus complexe qu'est la perspective, vu le nombre de personnages.

La même année, le tribunal de Florence lui commande une peinture représentant " La Force",afin de l'installer au- dessus des sièges des juges, aux côtés des oeuvres de Verrocchio et Pollaiuolo.


Cela lui permettra d'obtenir une reconnaissance et une certaine réputation et de vivre plus aisément grâce aux commandes des familles florentines et des ecclésiastiques. C'est à cette période qu'il peindra la " Vierge à l'enfant avec les six Saints" (1470), "Saint Sébastien" (1474) peint sur un pilier de l'Eglise Santa Maria Maggiore.

En 1474, la famille Pucci ( très influente à Florence et ennemie des Médicis! ) lui commande un "Tondo", peinture décorative de forme ronde ayant pour thème " L'adoration des mages" , pour une de leur salle de réception.

La même année G. di Zanobi del Lama ( partisan des Médicis ) lui commande une autre "Adoration des Rois Mages" pour la Chapelle Santa Maria Novella. Ce tableau restera célèbre par le fait que tous les personnages représentés sont des hommes de la cour ou de l'entourage des Médicis, Botticelli y réalise son autoportrait afin de témoigner ses liens privilégiés avec la puissante famille.

Dès lors, on lui commandera des portraits, comme " Portrait d'homme avec la médaille de Cosme l'Ancien", " Le portrait de Julien de Médicis" en 1476. La Famille Vespucci, lui commande plusieurs travaux dont la célèbre fresque de " Saint Augustin" qu'il peint en 1480 dans l'Eglise Ognissanti, et qui consolidera sa réputation...

Le Pape Sixte IV l'appelle à Rome pour réaliser les fresques " Les Epreuves de Moïse", " La tentation du christ" et " La Punition des rebelles" pour la Chapelle Sixtine en 1481.

Le talent de Sandro Botticelli est totalement reconnut, il reçoit des commandes de toutes les familles influentes de Toscane. Son atelier avec la collaboration d'autres peintres réalise des tableaux et des fresques célébrant les grands événements familiaux destinés à décorer leurs palais.

Il peint " Nastagio degli Onesti" pour les Pucci en 1482, faisant partie d'un cycle de quatre tableaux relatant " le Décaméron" de Boccace.,transposé dans la Florence de l'époque. Il commence également une série de dessins illustrant " La divine comédie" de Dante " à la demande de Lorenzo de Médicis.


La célèbre fresque " L'allégorie du printemps" est aussi réalisée en 1482 dans le Palais de Castello pour la famille Médicis. " Vénus et Mars" (1483) semble avoir été commandé par la famille Vespucci à l'occasion d'un mariage.

Quand à " La naissance de Vénus" qui représente pour la première fois la nudité féminine non biblique elle sera peinte en 1485. et sera destinée à une villa de campagne appartenant probablement aux Médicis. Il continuera à peindre des scènes religieuses en dehors des peintures "profanes".

Dans les années 1490, Florence subit une crise politique et religieuse sous l'influence de Savonarole, celui- ci annonce la fin du monde, prêche la pénitence, l'ascétisme.... sous peine du châtiment divin. La peste envahit Florence, Savonarole influence très fort le peuple et provoque une crise qui condamne les familles florentines qu'il juge trop riches et vaniteuses. De 1497 à 1498, il organise des bûchers où seront brûlés les bijoux, les livres, tableaux, sculptures...

Excommunié par le pape, Savonarole sera arrêté, torturé, pendu et brûlé en mai 1498.

Cette crise affectera profondément Botticelli, le tableau " La déploration du Christ avec les saints Jérôme, Pierre et Paul" qu'il peint en 1490 témoigne de ce doute et veut éveiller la compassion des croyants. Il en sera de même pour ces autres toiles " La Trinité avec Marie- Madeleine" ( 1493) "La Vierge à l'enfant avec Jean- Baptiste" (1495) et " La crucifixion avec Marie- Madeleine" (1497).

Botticelli a partagé les idées et convictions de Savonarole, cela se retrouve dans ses tableaux de façon symbolique, tels les rameaux d'oliviers, allusion aux rameaux que l'on portait lors des processions organisées par le moine hérétique. Dès 1498, son style évolue vers des compositions plus engagées et rebelles envers le pouvoir des Médicis. Par exemple " L'histoire de Virginie" ou " L'histoire de Lucrèce" peints entre 1498 et 1504.

En 1500, il s'engage dans la représentation de la vie de Saint Zénobe ( premier évêque de Florence) en quatre tableaux qu'il fera achever par son atelier étant devenu infirme.

A partir de 1504, il ne peut plus peindre, il mourra en mai 1510 dans sa maison de la Via della Porcellanna où il aura travaillé toute sa vie, en ayant eu la chance d'être reconnu comme l'un des plus grands peintres de son époque.

Ses oeuvres



1. Le retour de Judith. 2. Madone et l'enfant. 3. Madone l'enfant et l'ange.

4 Julien Médicis. 5 Jeune homme. 6. La belle Simonetta

7. L' allégorie du printemps (1478). 8. La naissance de Vénus ( 1484)

9. Adoration des Mages.(1476). 10. Madone du Magnificat. (1485). 11. Saint Sébastien.

12. Vénus et Mars.

13. Portrait d'adolescent. 14. Homme à la médaille. 15. Madone de la mer.



L' artiste.

Son art pictural est emprunt de douceur, de délicatesse et de grâce. Il se préoccupait peu de perspective, son principal mode d'expression pictural était la ligne, toute en sinuosité

Son tempérament artistique était hypersensible et rêveur et s'exprimant souvent en termes harmonieux proches de la poésie naturelle.

A cette époque les peintres étaient considérés comme des artisans et leur statut social ne différait guère de ceux des armuriers ou cordonniers. C'est en peignant une bannière de tournoi qu'il fit la connaissance des Médicis. Sans le mécénat des Médicis et leur amour des lettres et des arts, Sandro Botticelli n'aurait pu exprimer totalement sa passion pour la beauté féminine.

Anecdotes.

Son surnom de Botticelli provient de "botticello" , qui signifiait "petit tonneau", nom qui semble t'il, avait été donné à son frère aîné Giovanni, ou peut être à l'orfèvre chez qui Sandro avait été mis en apprentissage dès le plus jeune âge. C'est par assimilation, et par la corpulence probable de l'un ou de l'autre, que ce nom lui avait été donné et lui était resté

En 1472, son nom paraît dans les livres de la compagnie de Saint Luc ( Confrérie de peintres).

De 1481 à 1482, il travailla aux fresques de la chapelle Sixtine à Rome.

Fut un des rares artistes à être reconnu et apprécié à son époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Sam 22 Juil 2006 - 19:42

Parfait ...


2+1pts pour Stefisamaya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Sam 22 Juil 2006 - 19:52

nouvelle oeuvre:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefisamaya
DEBUTANT
DEBUTANT


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : landes
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Sam 22 Juil 2006 - 23:28

Salle de bain de Fernando Botero

FERNANDO BOTERO
Peintre et sculpteur colombien
Né à Medellin le 19 avril 1932

LA BIOGRAPHIE DE FERNANDO BOTERO

Après la mort de son père, décédé prématurément, Fernando Botero est élevé par son oncle qui l'oblige à devenir torero. Inscrit dans une école de tauromachie, le jeune garçon ne parvient pas à dompter sa peur de l'animal et décide d'arrêter sa formation. Il dessine et se prend d'admiration pour les peintres français comme Toulouse-Lautrec. A dix-neuf ans, il expose pour la première fois ses tableaux à Bogotá, où il s'installe en 1951. Après avoir participé à plusieurs autres expositions, Il reçoit un prix au Salon des artistes colombiens, récompensant son talent. Il obtient alors de l'argent, ce qui lui permet d'entreprendre un voyage à travers l'Europe. Il se rend en Espagne où il tombe amoureux du musée du Prado, en France où il caricature la 'Mona Lisa' de Leonard de Vinci, et notamment en Italie où il est hypnotisé par le peintre Piero della Francesca. Homme de toutes les cultures, il s'installe en 1960 à New York où il fait la connaissance un an plus tard de la conservatrice du musée d'art moderne. Celle-ci lui propose d'exposer sa 'Mona Lisa', ce qui lui confère une certaine reconnaissance du milieu artistique. Ses tableaux, marqués par des personnages ronds et parfois obèses, célèbrent le plaisir de la chair et la volupté. Il part vivre à Paris et apprend, au milieu des années 1970, la sculpture. Fernando Botero, un des artistes les plus reconnus de sa génération, expose ses oeuvres en bronze notamment sur les Champs-Elysées en 1992, et à Madrid, Florence et New York.




LES ANECDOTES SUR FERNANDO BOTERO

> Terrible épreuve
En 1974, Pedro, le fils de Fernando Botero, âgé de quatre ans, est tué dans un accident de voiture. L'artiste est, lui, gravement blessé. Après cette douloureuse épreuve, son oeuvre est marqué du souvenir de son enfant.

> Satirique
L'oeuvre de Fernando est empreinte d'ironie à l'égard du régime colombien. Elle est notamment visible dans un de ses tableaux intitulé 'La Famille du Président' en 1967.

> Pourquoi pas ?
Fernando Botero a peint Jean-Pierre Raffarin dans un tableau intitulé 'La Sagesse, la Justice et l'Humanisme'. Le peintre apprécie la 'rondeur' et le côté 'indestructible' de l'ancien Premier ministre.

> Généreux
En 1977, Fernando Botero offre seize de ses toiles au Museo de Antioquia, en Colombie, qui lui dédie alors une salle. Sept ans plus tard, il fait encore don d'une série de sculptures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Dim 23 Juil 2006 - 13:09

Bonne réponse!!


2+1pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Dim 23 Juil 2006 - 15:25

C'était la dernière Oeuvre de la semaine...

N'oubliez pas de consulter les scores..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonynelly
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   Mar 25 Juil 2006 - 13:15

Désolé pour ce petit retard mais j'ai du formater mon DD... ca y est tout est rentrée dans l'ordre...


Nouvelle oeuvre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gagner des P+, JEUX N°3: Art   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gagner des P+, JEUX N°3: Art
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» portaildugain.com ,site pour gagner des allopass b!
» - QUI VEUT GAGNER UN CODE ? - Explications ---- règles du jeu ---
» Besoin de batteries stéllaires ( jeux.fr)
» Gagner facilement des combats rivals
» Gagner ses guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le clan des 40 ans :: FORUM GENERAL :: Le coin détente-
Sauter vers: