AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SAISON 2007/2008

Aller en bas 
AuteurMessage
bipbip1965
Admin
Admin


Nombre de messages : 137
Age : 53
Localisation : cuers
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: SAISON 2007/2008   Dim 27 Aoû 2006 - 18:26

bghfgh

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bipbip1965
Admin
Admin


Nombre de messages : 137
Age : 53
Localisation : cuers
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: SAISON 2007/2008   Dim 27 Aoû 2006 - 18:28

OM 2-0 Rennes : Belle soirée au Vélodrome
13/08/06 - Ligue 1

Les Olympiens se sont imposés face au Stade Rennais sur le score de deux buts à zéro. Des réalisations signées Mickaël Pagis et Toifilou Maoulida. invaincu en deux matchs, L'OM pointe à la cinquième place.


OM 2-0 RENNES
1-0 : Pagis (38e)
2-0 : Maoulida (85e)
Pour leur première apparition de la saison au stade Vélodrome, les Olympiens ont inauguré de la meilleure des manières la toute nouvelle pelouse de l’enceinte du boulevard Michelet en empochant les trois points de la victoire face au Stade Rennais.
Il n’aura fallu qu’un éclair. Une récupération de Lorik Cana, une percussion amenant l’Albanais à la limite du terrain et un centre en retrait pour Mickaël Pagis qui ne s’est pas fait prier pour ajuster Pouplin du plat du pied droit. Une action significative, en ce début de saison, de toute la hargne et la rage de vaincre de Lorik Cana, l’un des plus actifs sur le terrain. Ce but a libéré les Olympiens qui ont, du coup, affirmé leur domination pour finalement doubler le score à quelques minutes de la fin par Toifilou Maoulida, entré en jeu peu de temps avant.

L’entame de match était pourtant équilibrée. Les deux équipes se procurant des occasions plus ou moins franches. Les Rennais, légèrement timorés dans leurs offensives avaient l’impression de pouvoir faire la différence. Daniel Moreira a plusieurs fois fait trembler le Vélodrome lors de débordements côté gauche. Heureusement, la défense et le portier marseillais stoppaient à chaque fois les attaques bretonnes.
Les Olympiens alternaient le jeu court et long, les longues ouvertures et le jeu à une touche de balle sans pour autant trouver la faille. Ils se mettaient parfois en positions dangereuses sur des approximations et des mauvaises passes. Jusqu’à la 38ème minute et la percée de Lorik Cana.

Par la suite, et en particulier en seconde période, les Olympiens ont imposés leur domination. Les Rennais ont pourtant eu des occasions de revenir au score uniquement en contre. Sabri Lamouchi a d’ailleurs sauvé un ballon sur sa ligne de but après un cafouillage dans la surface. Mais au fur et à mesure que le chronomètre avançait, on sentait cet OM capable de faire plus. Le public poussait et réclamait un second but. Titulaire, Franck Ribéry allait servir de détonateur. Le milieu de terrain marseillais n’arrêtait de monter en puissance au fil des minutes. Rapide, vif et percutant il a offert un superbe ballon de but à Toifilou Maoulida. Les deux hommes ont partagé leur bonheur ensemble alors que le public explosait de joie.

Le nom de Franck Ribéry était scandé pendant de longues minutes par les supporters. Il en fut de même après le coup de sifflet final de l’arbitre. Le numéro 7 de l’OM s’est même offert le luxe d’un tour d’honneur pour remercier le public de son soutien inconditionnel.

Pendant que la lune faisait son apparition dans le ciel marseillais derrière la tribune Ganay, les visages des joueurs phocéens rayonnaient comme des soleils. Ce succès leur permet de bonifier le point ramené de Sedan et leur ouvre les portes du top 5 du classement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bipbip1965
Admin
Admin


Nombre de messages : 137
Age : 53
Localisation : cuers
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: SAISON 2007/2008   Dim 27 Aoû 2006 - 18:39

Auxerre 0-3 OM : L’OM frappe un grand coup
19/08/06 - Analyse

Grosse performance de l’OM ce samedi à Auxerre avec son succès 3-0. Les Olympiens ont confirmé leur excellent début de saison et prennent la tête du championnat avant Bordeaux-Lyon ce dimanche.


«Savourons ces grands moments» lâchait Albert Emon dans les couloirs de l’Abbé-Deschamps. Le coach olympien a bien raison, la partition marseillaise à Auxerre a tout du véritable récital avec cette victoire 3 buts à 0. Il faut même remonter à janvier 1998 pour voir un succès de l’OM par trois buts d’écart à l’extérieur en championnat. C’était à Châteauroux sur le score de 3-0 également. Face à une formation auxerroise bâtie pour le contre, l’OM a répondu par un impact offensif impressionnant. Un succès construit juste avant et juste après la pause ce qui mit totalement sous l’éteignoir les ardeurs bourguignonnes. Des deux passes décisives de Niang aux buts de Ribéry, Maoulida et Pagis, la victoire aura été construite sous le signe du collectif.

La première période manquait pourtant de percussion des deux côtés. Malgré la domination territoriale olympienne, il fallait attendre la 18e minute pour voir un premier coup d’éclat marseillais. Suite à un chef d’œuvre de décalage de Ribéry, Taiwo centrait pour la tête de Maoulida qui passait assez largement au-dessus. Presque dans la continuité, Maoulida, toujours, profitait d’une ouverture d’Oruma pour semer la défense bourguignonne mais son tir était contré par Cool (20e). Et alors que les Marseillais se heurtaient au blockhaus défensif de l’AJA, le premier contre auxerrois faillit faire mouche après le déboulé d’Akalé dont la frappe croisée était détournée par Carrasso (31e). Mais la relative torpeur de cette première période se terminait par un réveil brutal des Olympiens quand Ribéry reprenait un centre venu de la droite pour tromper Cool de près après un crochet à l’instinct sur le défenseur Grichting (44e, 0-1). L’international olympien ouvrait sur le coup son compteur but.

Un but en fin de première mi-temps a souvent le don d’assommer une équipe mais que dire quand cette même équipe s’incline à nouveau en tout début de seconde période ? Ce fut le terrible constat d’Auxerre quand Toifilou Maoulida enfonçait le clou du gauche aux 18 mètres (48e, 0-2) à la réception d’un centre de Niang. De quoi laisser groggy des Ajaïstes certainement trop prudents et dépassés par les offensives adverses. D’autant plus quand l’attaquant Akalé envoyait un coup de coude à Ronald Zubar et était logiquement exclu (52e). Mathis essayait bien de sonner la révolte mais sa frappe n’inquiétait pas un Cédric Carrasso appliqué (55e). D’un réalisme implacable, l’OM se permettait de tuer le match à 20 minutes de la fin. Niang exécutait un nouveau débordement côté gauche et centrait à ras de terre pour Pagis qui devançait les défenseurs de l’AJA et marquait en taclant (70e, 0-3). Quel festival. Samir Nasri, entré en jeu, tentait sa chance en frappant de loin mais Cool bloquait en deux temps (78e). L’addition aurait même pu être encore plus salée quand Pagis marquait dans les arrêts de jeu (90e+5). Hors jeu malheureusement.
L’OM a néanmoins frappé un grand coup en Bourgogne et se hisse à la première place avant le Bordeaux-Lyon de ce dimanche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eviltom



Nombre de messages : 4
Age : 39
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Marseille - Le mans 2-0   Dim 27 Aoû 2006 - 21:03

OM 2 - 0 LE MANS


Le film du match

90+4 Malgré l'énergie dépensée jeudi en coupe d'Europe, Marseille s'impose au terme d'un match difficile face à un adversaire de qualité. L'OM n'a toujours pas encaissé le moindre but en Ligue 1 cette saison et
retrouve sa place de leader du championnat
.

90+3 Au Mans, Douillard jouera les dernières secondes du match à la place de Coutadeur.
90+2 Le Mans cherche à revenir au score mais Marseille fait front sans vraiment forcer.
90 Temps additionnel : trois minutes.
89 Grafite s'échappe côté gauche et prend sa chance depuis un angle fermé. Carrasso s'interpose, le corner qui s'ensuit ne donne rien.
87 Coup franc pour le MUC aux 40 mètres. Romaric expedie la balle au-dessus de la barre transversale de Carrasso.
86 Carton jaune pour Lamouchi, qui cherche à gagner du temps.
85 Lamouchi remplace Ribéry pour les dernières minutes de la partie côté marseillais.
84 Nasri repousse un coup franc de Romaric expédié des 25 mètres.
83 Cesar est averti pour contestation.
81 Double changement au Mans : Sessegnon et Calvé remplacent Matsui et Thomas.
79 BUT Niang transforme le penalty en prenant Pelé à contre-pied sur sa droite.
[color=red]77 Penalty pour l'OM en raison d'une faute de Cerdan sur Niang dans la surface de vérité mancelle.

76 Carrasso repousse un coup franc puissant de Romaric. La sphère revient sur Coutadeur dont la reprise en demi-volée frôle le montant gauche du portier phocéen...
75 L'an passé, Le Mans était parvenu à égaliser et à ramener le point du nul. Vont-ils rééditer cette performance ?
73 Le Vélodrome a repris des couleurs, les encouragements des supporters redoublent d'intensité.
72 Coaching gagnant d'Emon puisque ces deux remplaçants permettent à l'OM de mener à la marque.
70 BUT Bamogo ouvre le score. Servi par Nasri dans l'intervalle à la limite du hors-jeu, l'ancien Montpellierain trompe Pelé du pied gauche.
67 Occasion pour le MUC. A la réception d'un coup franc joué par Romaric depuis l'aile droite, Grafite enchaîne un contrôle et une frappe à bout portant que Carrasso parvient à sortir. Le corner ne change rien.
66 Deux coups de pieds en coin en faveur du Mans n'inquiètent pas la défense olympienne.
65 Marseille fait tourner le ballon sans parvenir à percer le bloc sarthois. Le public commence à s'impatienter...
63 Corner pour le MUC et Coutadeur. Sans danger pour les Phocéens.
62 Coup franc pour l'OM à l'entrée de la surface côté gauche. Le centre de Ribéry est renvoyé par la défense adverse.
61 Thomas est coupable d'une obstruction à l'encontre de Niang. Carton jaune.
59 Coup franc pour les Provençaux. Aux 30 mètres, Nasri décale le cuir pour Cana dont la frappe passe largement à côté.
58 Grafite est averti pour contestation.
57 Double changement opéré par Albert Emon : Nasri et Bamogo remplacent Pagis et Maoulida.
55 Corner pour l'OM écarté par l'arrière-garde des visiteurs.
54 Frédréric Hantz n'est pas satisfait. Ses joueurs ne pressent plus autant leurs adversaires qu'en première période.
52 Accélération de Grafite sur l'aile gauche dont le centre à ras de terre devant les bois de Carrasso ne trouve pas preneur.
50 Coup franc lointain pour Marseille de puis l'aile gauche. Taiwo sert Pagis dont la remise est dégagée en catastrophe par Paulo André.
49 Samir Nasri a accéléré son échauffement et va entrer en jeu dans les prochaines minutes.
47 Coup franc pour le MUC et Romaric côté gauche. Sans danger pour l'OM.

47 Aucun changement n'a éré effectué à la pause.
46 Reprise.

45+1 Les deux équipes reviennent au vestaire sur un score vierge plutôt logique. Le but refusé à l'OM semble avoir troublé les hommes d'Albert Emon qui risquent de payer leurs efforts consentis jeudi en Coupe d'Europe.
45 Contre-attaque mancelle. Matsui enchaîne une série de dribbles mais n'obtient pas le corner.
43 Un tacle rageur mais licite de Zubar envoie Matsui hors des limites du terrain !
41 La possession de balle est marseillaise mais reste stérile.
39 Un centre de Samassa depuis le flanc droit passe devant le but marseillais sans être repris.
38 Coupable d'un geste de mauvaise humeur, Niang écope du premier avertissement de la partie.
37 Bon retour de Matsui dans les pieds de Pagis, isolé dans la surface.
36 Taiwo, sur coup franc, prend sa chance des 30 mètres plein axe. Le mur adverse fait front.
34 Le public du Vélodrome est furieux après cette décision arbitrale mais relance de plus belle ses encouragements envers son équipe.
32 Coup franc pour l'OM depuis l'aile gauche. Le ballon navigue dans la surface et revient sur Niang qui marque de près. Le but est refusé après intervention de l'arbitre-assistant. Niang aurait frappé alors que Pelé tenait le ballon dans ses mains.
31 Romaric s'essaye de loin. Largement au-dessus.
29 Après un contact avec un défenseur manceau, Ribéry s'écroule dans la surface. M. Moulin ne siffle pas, a priori à juste titre.
28 José Anigo a confirmé que des contacts avancés existaient bel et bien avec Scaloni, milieu défensif de La Corogne. Néanmoins, ce transfert n'est pas encore finalisé selon le directeur sportif de l'OM.
26 La rencontre est équilibrée. Les Manceaux n'hésitent pas à attaquer, à l 'image d'une accélération de Bangoura côté droit qui prend sa chance en bout de course oubliant Matsui mieux placé... Le ballon passe largement à côté.
24 Servi par Niang, Maoulida croise trop sa frappe des 18 mètres.
23 Un tir en pivot de Coutadeur dans la surface de vérité marseillaise ne trouve pas le cadre.
22 Coup franc pour l'OM et Ribéry côté droit. La défense des visiteurs se dégage.
20 Un missile de Taiwo est difficilement repoussé par Pelé. Pagis est un peu court pour reprendre la sphère.
19 Une frappe puissante des 30 mètres de Romaric sur coup franc passe juste au-dessus de la cage provençale.
18 Le jeu est arrêté, Samassa étant resté à terre quelques instants.
16 Grafite élimine César et prend sa chance des 20 mètres. Le bout de cuir ne passe vraiment pas loin du montant droit de Carrasso.
15 Les troupes d'Albert Emon prennent progressivement le jeu à leur compte.
14 Ribéry tente de servir Niang en profondeur mais dose mal sa passe.
13 Un coup franc botté par Ribéry côté droit près du poteau de corner ne trouve pas preneur.
11 Coup franc pour l'OM depuis l'aile gauche. Un défenseur du MUC coupe la trajectoire du centre de Taiwo, mais M. Moulin n'accorde pas le corner aux Phocéens.
10 Coup franc pour Le Mans excentré côté gauche. Maoulida écarte le danger.
8 Un tir de Bangoura décoché des 20 mètres met Carrasso à contribution.
6 Deuxième corner pour l'OM. Le coup de tête de Cana est facilement capté par le portier sarthois.
5 Montée efficace de Taiwo qui se joue de Thomas et gagne le corner. Sur celui-ci, Pelé claque une tête piquée à bout portant de Zubar.
4 Première alerte pour Pelé qui se couche parfaitement sur un ballon en profondeur destiné à Maoulida.
3 Le coup de pied en coin en faveur du Mans ne donne rien.
2 Coup franc pour le MUC 72 excentré côté droit. Romaric s'y colle et obtient le premier corner de la partie.
M. Moulin siffle le coup d'envoi de la rencontre.


Les joueurs et le corps arbitral font leur entrée sur le terrain.
Le public du Vélodrome a réservé une immense ovation à ... Djibril Cissé, venu assister à la rencontre et qui en a profité pour venir saluer ses supporters depuis la pelouse.
Pas de surprises dans les compositions. On notera simplement la titularisation d'Oruma à la place de Lamouchi dans l'entrejeu phocéen. Au Mans, Fischer a pris place sur le banc alors que Samassa jouera d'entrée.
L'OM accueille Le Mans à 18h. Les deux équipes totalisent le même nombre de points (7). Le vainqueur de la rencontre rejoindrait Lyon en tête du classement de la Ligue 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SAISON 2007/2008   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON 2007/2008
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NHL (2007/2008)
» Ligue des Champions (2007/2008)
» Ligue 2 (2007/2008)
» Le livre bwork des records [2007-2008]
» Liste des Professeurs par matières enseignables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le clan des 40 ans :: FAN DE L'OM-
Sauter vers: